Bio

  • benjamindediesbach-bio-01 Benjamin de Diesbach est né à Paris en 1967. C’est un bébé agile et plein d’humour. Talentueux en tout et d’abord au badminton, il traverse les années 70 en s’abreuvant de programmes TV. Rapidement les trois chaines en noir et blanc tempèrent son optimisme. Le monde n’est pas aussi drôle que bébé le pensait. Guerre du Cambodge et disparition de Claude François, les mauvaises nouvelles s’accumulent. A l’adolescence, Benjamin embrasse la révolte. La révolte capillaire.
  • benjamindediesbach-bio-02 Benjamin commence la photographie dans les années 80. Découverte des maîtres : Capa, Cartier Bresson, Man Ray. Premier concours de photo remporté haut la main aux Etats-Unis. Ce qui lui vaut un trophée inoubliable : une tasse à café rouge écarlate. Très confiant, Benjamin s’attaque à la mode. Son camarade Yves Lagesse devient le modèle de son premier shooting.
  • benjamindediesbach-bio-03 Les choses sérieuses débutent avec Edouard Balladur. En 1994, Les manifestations anti CIP (Contrat d’Insertion Professionnelle) offrent à Benjamin un sujet : sa génération. Il prend des images dans les squatts et les festivals de musique. C’est durant cette période qu’il débute un travail photographique en studio. Il réalise pour le collectif « éléments » les portraits de Manu Di Bango, Eddy Mitchell, Etienne Daho.
  • benjamindediesbach-bio-04 Aujourd’hui père de trois filles, Benjamin de Diesbach jouit d’une nouvelle existence : celle des hurlements constants et des nuits sans sommeil. Le jour, Il poursuit son travail photographique au sein d’éléments. Par ailleurs, Benjamin de Diesbach réalise des clips et des films avec Emmanuel Lorain.
© 2011 Benjamin de Diesbach Benjamin